Conciliation médicamenteuse : Différence entre versions

De Wikonsult
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
(prescrire)
 
Ligne 25 : Ligne 25 :
 
* [[EIAS]]
 
* [[EIAS]]
 
* [[Erreur]]
 
* [[Erreur]]
* [[Dépresciption]]
+
* [[Déprescription]]
  
 
* https://www.has-sante.fr/jcms/c_2736453/fr/mettre-en-oeuvre-la-conciliation-des-traitements-medicamenteux-en-etablissement-de-sante
 
* https://www.has-sante.fr/jcms/c_2736453/fr/mettre-en-oeuvre-la-conciliation-des-traitements-medicamenteux-en-etablissement-de-sante
Ligne 37 : Ligne 37 :
 
* https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/epp_pmsa_aide3.pdf
 
* https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/epp_pmsa_aide3.pdf
 
* https://www.opq.org/doc/mediafree/file/evenements/ep2017/conferences/defis_pharmaco_dre_morin_vf.pdf
 
* https://www.opq.org/doc/mediafree/file/evenements/ep2017/conferences/defis_pharmaco_dre_morin_vf.pdf
 +
 +
* https://www.prescrire.org/Fr/2DF1EDB4AF2C4F462953FADD91DB5CB4/ViewClipping.aspx
 +
* https://www.prescrire.org/Fr/6FBE7DB16D49E93A652533324F262B34/Download.aspx
  
 
==Notes et références==
 
==Notes et références==

Version actuelle datée du 30 juillet 2020 à 09:25

La conciliation médicamenteuse est un processus qui vise à assurer la continuité des soins entre les différentes étapes de la prise en charge d'un patient. Elle consiste à établir une liste fiable et complète de tous les médicaments precrits achetés pris, par le patient sur une période déterminée (généralement, la période précédant immédiatement la prise en charge actuelle). Cette liste est ensuite comparée au traitement actuel présumé afin de repérer et corriger les divergences.

Exemple de conciliation d'entrée et de sortie pour une personne âgée à l'hôpital

Prenons, à titre d'exemple, le cas d'une PA devant être hospitalisée à la suite d'un événement aigu (en opposition à un événement chronique). Dans la plupart des cas, cette personne passera par le service des w:fr:urgences avant d'être hospitalisée dans un service de w:fr:gériatrie. Dès son entrée, ce patient se verra prescrire un traitement d'admission. Ensuite, dans les 48 heures qui suivent son entrée, le personnel hospitalier cherchera à recueillir toutes les informations concernant le traitement que prenait le patient à domicile (la conciliation d'entrée). Pour cela, l'équipe peut :

  • interroger le patient (si celui-ci ne présente pas de troubles cognitifs),
  • consulter ses dernières ordonnances, ou sacs de médicaments s'ils sont disponibles,
  • interroger en ligne l'w:fr:historique des remboursements disponible sur AMELI,
  • appeler le médecin traitant, voire les autres spécialistes en lien; et la pharmacie d'officine, ou utiliser une w:fr:messagerie instantanée sécurisée type MSSanté,
  • interroger les "aidants", à savoir toutes les personnes impliquées dans la prise en charge du patient (e.g. famille, amis, infirmière à domicile, kinésithérapeute, assistante sociale),
  • consulter le dossier de l'hôpital (quand il existe),
  • consulter le w:fr:dossier pharmaceutique (quand il existe) via la carte Vitale.

Une fois ce travail de recueil terminé, le prescripteur hospitalier est censé disposer d'une liste complète et fiable de tous les médicaments prescrits ou achetés ou pris par le patient avant son hospitalisation (on parle également du BMO (Bilan Médicamenteux Optimisé)). Il comparera alors ce BMO avec le traitement d'admission afin d'identifier les éventuelles divergences et de les corriger. Le résultat de cette conciliation d'entrée est le traitement d'hospitalisation qui compilera le traitement à domicile et le traitement "spécifique" au motif d'hospitalisation.

  • Une vraie conciliation devra pouvoir faire un retour conclusif (par messagerie électronique sécurisée) à tous les professionnels consultés, pour valider la conclusion et la décision proposée au service d'hospitalisation.

Ensuite, pour assurer la continuité des soins lors d'un transfert de services, il peut aussi y avoir une conciliation médicamenteuse, qui complète la continuité des soins obligatoire. Celle-ci permet aux services accueillant le patient d'être au fait de toutes les médications prescrites par le service précédent et d'établir sa propre prescription sur une base solide.

Enfin, pour assurer la continuité des soins à la sortie de l'hôpital, il peut y avoir une conciliation de sortie. Celle-ci vise notamment à faire le bilan des médicaments administrés au patient durant son hospitalisation et à en communiquer la liste au médecin traitant ainsi qu'aux aidants et au patient. Le médecin traitant (voire le pharmacien d'officine) se verra remettre une lettre, en complément du courrier de sortie, lui expliquant les ajouts/suppressions/modifications et leurs justifications par rapport au traitement initial. Cette explication vise à améliorer la compréhension des professionnels de santé de ville quant aux modifications du traitement et, a fortiori, à améliorer "l'observance du médecin traitant" quant au nouveau traitement prescrit. De leur côté, le patient et, si nécessaire, les aidants, se verront expliquer les changements entre le traitement de sortie et l'ancien traitement pris au domicile, et les conséquences dans la préparation et/ou la prise du traitement à domicile. Cette explication vise à améliorer l'observance du patient vis-à-vis de son nouveau traitement.

Dans certains services, il arrive qu'une étape supplémentaire de révision médicamenteuse ait lieu entre les conciliation d'entrée et de sortie. Ce processus vise à sécuriser et à optimiser le traitement du patient via une réunion pluridisciplinaire; si possible avec une conclusion partagée numériquement.

lire

  • Revue de l'ordonnance

Notes et références