Lesbiennes, gays, bisexuels et trans

De Wikonsult
(Redirigé depuis LGBTQ)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lesbiennes, gays, bisexuels et trans est un sigle utilisé pour désigner les personnes non hétérosexuelles et/ou non wp:fr:cisgenres.

Ce sigle désignant collectivement les personnes bisexuelles, homosexuelles et transgenres peut également être utilisé dans des expressions qui se rattachent à ses personnes (wp:fr:mouvement LGBT et wp:fr:droits LGBT sont des exemples).[1],[2].

« LGBT » est parfois complété par la lettre I pour inclure les personnes intersexes, ou A pour asexuel, ou Q pour wp:fr:queer ou en questionnement, ou encore P pour les personnes pansexuelles : LGBTI, LGBTA, LGBTQ ou LGBTP. Régulièrement, un « + » est rajouté à la fin du sigle « LGBT », afin d'englober toutes les identités, de genre et d'orientation sexuelle, méconnues.

  • HSH est utilisé pour décrire des Hommes ayant (eu) des rapports Sexuels avec des Hommes;
  • FSF pour des Femmes ayant (eu) une Sexualité avec des Femmes.

Accueil, évolutions de pratiques

  • Appeler les consultants par Prénom donné, et nom. (Des sondages indiquent qu'entre 6 et 13% des personnes interrogées ne se considèrent "ni homme ni femme"[3],[4].)
  • genrer les questions : ex "êtes vous en couple ?",..."votre ami.e", ..."votre partenaire"..
  • éviter l'institutionnel : "êtes vous marié.e.s ?"
  • Ouvrir tranquillement : "(Depuis la dernière consultation, le dernier point) avez vous (eu) des rapports avec une, un, des partenaires ?" "Pensez-vous avoir pris un risque avec une, un des partenaires ?"
  • Proposer un dépistage spécifique si besoin.[5] [6]

Suivi

Voir



EGALE

Liste de diffusion

Site Médecins Gay-friendly

Palettes

Notes et références

  1. (en) « LGBT : Definition of Terms », Gender Equity Ressource Center, projet associé à l'université Berkeley.
  2. (en) Clinton Andor, « Words that are biphobic and why », UC Davis LGBT Resource Center (lire en ligne), projet associé à l'université de Californie à Davis.
  3. « «No gender», «non-binaire», «gender fluid»... De nouvelles identités de genre bousculent la société », sur www.20minutes.fr (consulté le 14 août 2018)
  4. « 13% des jeunes de France ne sont « ni homme ni femme » : le genre non-binaire, c’est quoi ? », madmoiZelle.com,‎ (lire en ligne, consulté le 14 août 2018)
  5. HAS VIH 17
  6. HAS Papillomavirus