Cystite : Différence entre versions

De Wikonsult
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Cystite'''
+
'''Cystite''', '''Infection Urinaire''' basse, '''IU'''
 +
 
 
;Boire assez (plus)  la prochaine semaine au moins ; uriner 2 l/j
 
;Boire assez (plus)  la prochaine semaine au moins ; uriner 2 l/j
 
==Patient : Hors facteur de risque==
 
==Patient : Hors facteur de risque==
Ligne 70 : Ligne 71 :
 
==Notes et références==
 
==Notes et références==
 
<references/>
 
<references/>
 +
 
[[Catégorie:Uro]]
 
[[Catégorie:Uro]]
 
[[Catégorie:Infectio]]
 
[[Catégorie:Infectio]]

Version actuelle datée du 28 juillet 2020 à 08:07

Cystite, Infection Urinaire basse, IU

Boire assez (plus) la prochaine semaine au moins ; uriner 2 l/j

Patient : Hors facteur de risque

FOSFOMYCINE 3G 
1 sachet en prise unique. 1ère intention

dans un demi-verre d'eau à prendre à distance de repas (à jeun ou 2 à 3 heures avant les repas).

PIVMECILLINAM 200 
2 matin 2 soir : 3 ou 5 jours (2e intention)
CIPROFLOXACINE 500 
1 CP prise unique SPILF14 3e int
NITROFURANTOINE 3/j 5 jours hors recos 
Si pénurie donc
PIPRAM
Indisponible 3/16? ANSM rien!!]

Personne agée

Faut-il traiter : https://choisiravecsoin.org/antibiotiques-pour-traiter-les-infections-urinaires/

Diag

  • 15-65 ans (pas limite absolue )
  • moins de 3 jours : symptômes orient : doul ou brulure mict, augment freq mict, besoins impérieux, doul abdo basse, hématurie macro
  • Pas de terrain : [DNID] G IR SIDA, ni ATCD Uro
  • Pas d’infect U 3 mois prec
  • Pas de symptôme pyélo F° Doul lombaire
  • Score :

1 Dysurie

2 Pollakiurie

3 Absence pertes vaginales

4 Absence de prurit vaginal


1 : 50%

4 : 95% Bandelettes : n’apportent rien.

<4 elem : Exam physique Abdo lombaire gynécologie, voire Exam Compl

Thérap

1ère intention : Fosfomycine-trométamol en dose unique (I-A) • très peu de résistance acquise • bons coefficients d’éradication clinique et microbiologique • bonne tolérance • monoprise favorisant l’observance • effet négligeable sur le microbiote

 En 2eme intention : Pivmécillinam pendant 5 jours (I-A), pour les mêmes raisons hormis la durée de traitement, et un taux de résistance moins favorable mais restant acceptable.  En 3ème intention : • Fluoroquinolone en prise unique: ciprofloxacine ou ofloxacine (I-A) (peu de résistance mais nécessité d'épargner cette classe précieuse pour d'autres indications plus graves).

• Nitrofurantoïne pendant 5 jours (I-A) (peu de résistances mais rares cas d’effets indésirables graves dans cette indication).

Ttt mono-dose ou court 3j ttt court 3-6 j suffisant avant ou après 65 ans

Un traitement par quinolones dans les 6 mois précédents expose au risque de sélection de souches moins sensibles. Il faut donc éviter les prescriptions répétées de fluoroquinolones chez un même patient et ne pas les utiliser en traitement probabiliste chez un patient déjà traité par quinolones dans les 6 mois précédents (quelle qu'en ait été l'indication). CYSTITE risque de complication: ECBU / confirmé: -le message du traitement différé pour être d’emblée adapté aux résultats de l’antibiogramme est réitéré -dans les rares situations où une antibiothérapie probabiliste est nécessaire, la nitrofurantoïne reste le traitement de 1ère intention devant l’évolution de la résistance


Mesures conseillées en cas de cystites récidivantes

  • Boire environ 1,5L d’eau en plus chaque jour (chez les femmes qui boivent peu d'eau chaque jour)
  • Uriner régulièrement dans la journée
  • Uriner après les rapports sexuels et éviter les spermicides (crème ou ovule contraceptif)
  • La consommation quotidienne de jus de cranberry (alias canneberge à gros fruits), sous forme liquide ou en concentré sous forme de comprimé, semble avoir une efficacité préventive vis-à-vis des récidives de cystites aiguës.

La prescription anticipée d'antibiotique est également possible, en favorisant la fosmomycine trométamol en une seule prise et conseiller de consulter si les symptômes ne s'améliorent pas au-delà de 48h après la prise de l'antibiotique ou si complication (fièvre et/ou douleurs lombaires).

Sources

Notes et références